Diagnostic de performance énergétique et isolation des combles

isolation des combles

Obligatoire lors d’une vente ou location, le DPE est souvent redouté en rénovation. Pourtant, de nombreuses pistes peuvent être envisagées pour l’améliorer, notamment l’isolation de combles.

Qu’est-ce qu’un diagnostic de performance énergétique ?

Lors de la vente ou de la location d’un bien, plusieurs diagnostics doivent être établis pour évaluer la valeur du logement en fonction de certains critères. Parmi ces documents, on trouve le diagnostic de performance énergétique qui évalue la consommation énergétique de l’appartement ou de la maison et son degré d’émission de gaz à effet de serre. Le document présente aussi des pistes d’amélioration à envisager.

Les notes du DPE vont de A à G à la fois pour la consommation énergétique et les émissions GES. Il est quasiment impossible d’obtenir la note A ou B dans un logement en rénovation, seuls les bâtiments neufs peuvent y prétendre. Toutefois, un logement mal isolé ayant la note G peut très facilement améliorer sa performance énergétique jusqu’à la note C ou D.

Un diagnostic de performance énergétique est obligatoire pour toute vente ou location d’un bien, afin d’avertir le potentiel acheteur ou locataire. Parmi les pistes d’amélioration, l’isolation fait partie des travaux prioritaires à entreprendre, et certaines zones d’un logement sont plus importantes, notamment les combles. Pour en savoir plus sur l’isolation de toiturecliquez ici.

Améliorer le DPE grâce à l’isolation

Environ 35% des déperditions énergétiques d’un logement ont lieu par la toiture, ce qui représente la plus grosse partie des pertes. L’isolation des combles est donc une opération à entreprendre en priorité pour gagner un confort de vie immédiat et améliorer significativement la note du DPE. L’économie sur la facture énergétique est de l’ordre de 20% quand les travaux ont été réalisés.

D’autres travaux d’isolation doivent être effectués pour améliorer la performance énergétique du logement. Les murs sont la deuxième cause de déperdition de chaleur, suivis par les fenêtres, le plancher et les tuyaux d’eau chaude sanitaire.

Isoler les murs peut se faire par l’intérieur ou l’extérieur en fonction de l’état de votre maison. Si vous vivez en copropriété, vous pouvez demander un ravalement avec isolation extérieure. Pour les fenêtres, un double vitrage est suffisant pour assurer une bonne performance, sauf si vous vivez dans un endroit particulièrement froid ou bruyant. Pour le plancher et les tuyaux d’eau chaude, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel.

Comment bien isoler les combles ?

Un artisan qualifié ne procédera pas de la même manière en fonction de la configuration des combles. On distingue les combles perdus qui n’ont pas une hauteur sous plafond suffisante, et les combles aménagés, qui peuvent tout à fait être transformées pour ajouter un peu de surface habitable.

Pour des combles perdus, mieux vaut opter pour la technique du soufflage. Un artisan se chargera de répandre de l’isolant en flocons sur la surface au sol des combles grâce à une machine soufflante. L’opération ne prend que quelques heures, et est tout aussi efficace qu’une isolation dans les rampants de la toiture.

Si vous disposez de combles aménagés et souhaitez ajouter une nouvelle pièce dans le cadre de votre rénovation énergétique, un ouvrier vous conseillera plutôt l’isolation en double couche. Si vous devez également rénover votre toiture, demandez plutôt à isoler par sarking. Ainsi, vous ne perdrez pas de surface au sol.