Le diagnostic amiante avant et après travaux

Le diagnostic amiante

L’amiante été dans la fin des années 90, un matériau très utile dans les constructions immobilières, il présente en effet des propriétés avantageuses pour la construction. Seulement il présente des revers sur la santé étant responsable de plusieurs maladies. Il est ainsi obligatoire de faire son diagnostic dans les travaux.

Les utilisations et les dangers de l’amiante

L’amiante a été beaucoup utilisé par l’industrie de la construction principalement par son faible coût d’extraction, l’amiante a été utilisé comme matériau d’isolation thermique dans les conduits et les maisons, sa grande résistance à la chaleur permettait son utilisation dans les freins d’automobile, les matériels électriques et les machines de chauffage domestique. Il permet aussi d’accroitre la dureté et la souplesse du ciment. Cependant, l’amiante cause aussi différente maladie du poumon, à cause du fait qu’il se présente sous une forme micro filamenteux qui est facilement inhalé par les personnes à son contact régulier. L’accumulation de ses microfilaments dans l’organe respiratoire et digestif est à l’origine des cancers du poumon et la fibrose pulmonaire.

Quand faut-il faire les diagnostics et pourquoi ?

Depuis le 7 juillet 1997, l’utilisation de l’amiante dans les travaux de construction est interdite et les contrôles des bâtiments avant cette date est obligatoire selon les règlementations. Une loi de 2013 avant les travaux de rénovation et démolition, les chefs de chantier doivent recevoir les résultats des diagnostics d’amiante, pour évaluer les risques et informés la main d’œuvre des précautions qu’il faut prendre sur les parties amianté de la construction (les calorifugeages, les Flocages, les dalles…). Les diagnostics sont réalisés par un organisme ou un spécialiste certifié.

Après les constructions, le bâtiment n’étant pas totalement reconstruit, les règlementations s’appliquent toujours sur la propriété dans le cas où la propriétaire souhaite vendre ou louer la maison. Ces diagnostics sont rapportés par l’organisme ou le spécialiste engagé par des documents : Le Dossier Technique Amiante ou le Dossier Amiante Partie Privative pour les immeubles collectifs.

Les méthodes de diagnostics

Les techniques diagnostiques de l’amiante sont surtout réalisées par une méthode d’échantillonnage de chaque partie de la maison ou l’appartement, les prélèvements sont ainsi analysés dans les laboratoires du Comité Français d’Accréditation (COFRAC), les analyses sont réalisés soit une analyse au Microscope Électronique à Transmission (META) soit une analyse à l’a Microscopie Optique en Lumière Polarisée (MOLP), ces techniques permettent en outre de détecter la présence de fibre l’amiante dans les échantillons collectés.