Contrôler l’isolation des combles perdus

isolation des combles perdus

Les combles perdus sont la plupart du temps à l’origine d’un gaspillage d’énergie considérable lorsqu’ils sont peu ou mal isolés. L’hiver, l’air extérieur s’infiltre, refroidissant toute la maison, et l’été l’air va cette fois plus chauffer et diminuer considérablement le confort des occupants. L’isolation des combles perdus n’apporte donc que des avantages, à condition qu’elle soit correctement réalisée. Voyons les différents points à vérifier afin de s’assurer que l’isolation de vos combles perdus sera efficace.

Bien choisir son artisan

Avant d’entreprendre des travaux de rénovation pour isoler les combles, il peut être intéressant de vérifier si vous pouvez bénéficier d’aides financières. En effet, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) peut vous être versé sous certaines conditions. Les travaux de rénovation pour isoler doivent concerner votre habitation principale, qui doit être achevée depuis plus de deux ans. Pour tout savoir sur l‘isolation des combles, cliquez sur plus d’infos.

L’entreprise qui va intervenir pour la rénovation thermique doit être agréée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il est donc important de vérifier que le devis qui vous sera fourni mentionne un numéro de certificat RGE et détaille précisément les travaux qui seront effectués, le matériel qui sera utilisé (en précisant les résistances thermiques et la certification ACERMI) et le coût de la main d’œuvre.

L’entreprise doit obligatoirement avoir souscrit une assurance couvrant la garantie décennale qui pourra intervenir en cas de malfaçon ou de travaux non-conformes.

Préparer et réaliser les travaux

Avant de se lancer dans les travaux d’isolation des combles, il est impératif de procéder à certaines vérifications.

La toiture doit être étanche et ne pas laisser l’eau s’infiltrer, ce qui finirait inévitablement par endommager l’isolant qui sera ajouté..

La charpente doit être saine. Si elle n’a pas été traitée contre les insectes ravageurs, cela peut être le bon moment pour le faire

L’installation électrique doit être conforme et sécurisée, et aucun câble, même dans une gaine de protection, ne devra être en contact avec l’isolant. Il est possible que vous deviez déplacer certains circuits si nécessaire.

C’est également l’occasion de vérifier l’état des gaines de votre VMC, de les changer si nécessaire, ou même d’en installer une si ce n’est pas déjà fait.

N’hésitez pas à faire appel à des professionnels, couvreur, électricien, pour effectuer ces vérifications.

Une fois toutes ces vérifications effectuées, la véritable préparation des travaux peut commencer.

Réceptionner le chantier

Enfin, une fois les travaux terminés, vous devez signer avec le professionnel qui est intervenu, un procès-verbal de réception de chantier. Ce document officiel, accompagné de la facture finale, atteste que les travaux ont bien été réalisés (ce qui vous permet d’obtenir les aides financières comme le crédit d’impôt), et marque la date du démarrage de la garantie décennale.