Diagnostics immobiliers obligatoires : Isoler son bien immobilier pour mieux vendre ou louer

Diagnostics immobiliers

Si vous souhaitez vendre ou louer votre bien, vous devez réaliser différents diagnostics immobiliers. Vous pouvez améliorer les notes du diagnostic de performance énergétique grâce à certains travaux.

Qu’est-ce qu’un diagnostic immobilier ?

Lors de la vente ou de la location d’un bien immobilier, plusieurs diagnostics doivent obligatoirement être réalisés pour évaluer les performances du logement. Le plus connu des diagnostics est celui de la loi Carrez qui permet de définir la surface habitable de la maison ou de l’appartement. D’autres diagnostics permettent d’établir la présence ou non d’amiante, de termites, de plomb ou d’évaluer la consommation en gaz et en électricité.

Un autre diagnostic de plus en plus connu est le diagnostic de performance énergétique, qui permet d’établir le bilan thermique du logement, et comment l’améliorer. Le DPE doit être obligatoirement établi par un diagnostiqueur certifié, qui attribue une note de performance énergétique allant de A à G. Le diagnostic de performance énergétique prend aussi en compte l’isolation de toiture et des autres parties du logement. Pour en savoir plus sur les techniques d’isolation de toiturecliquez ici.

Comment améliorer un diagnostic immobilier ?

Aujourd’hui, seuls les logements répondant aux normes RT 2012 ont une chance d’obtenir la note A pour un diagnostic de performance énergétique. En rénovation, il est très rare d’obtenir une note de A ou B en termes de consommation énergétique à moins d’entreprendre de lourds travaux d’isolation.

Si votre logement a obtenu un DPE entre D et G, il existe de nombreuses solutions pour permettre d’améliorer la note globale et faciliter la location ou la vente de votre appartement ou maison. Les travaux d’isolation thermique sont la première méthode à mettre en œuvre pour obtenir une bonne isolation générale.

Les travaux à entreprendre

En rénovation énergétique, il faut entreprendre les travaux en fonction de l’urgence de la situation. Si vous habitez dans une maison et que vos déperditions calorifiques sont importantes, l’isolation des combles est à entreprendre en priorité.

Si vous disposez de combles perdus, un artisan pratiquera généralement une isolation par soufflage en utilisant une machine pour répandre des flocons d’isolant sur tout le plancher des combles. Cette technique est très rapide à mettre en œuvre et particulièrement efficace, surtout si vous avez une charpente fermette. Pour des combles isolés, on préférera une isolation en double couche. En cas de réfection du toit, la méthode du sarking peut également être envisagée, même si elle est un peu plus coûteuse. Elle permet de ne pas perdre de surface habitable si vous souhaitez aménager une nouvelle pièce.

Des travaux d’isolation peuvent aussi être entrepris sur les murs et les fenêtres, les autres grands responsables des déperditions de chaleur. Pour les fenêtres, choisissez du double vitrage. Inutile de vous tourner vers le triple vitrage : plus cher, il n’est pas nécessairement plus efficace en isolation thermique (il fait ses preuves en isolation phonique).

Si vous souhaitez améliorer votre note au maximum, faites également faire des travaux d’isolation du plancher et un calorifugeage des tuyaux d’eau chaude sanitaire. Attention, pensez à inclure une très bonne aération dans votre logement pour éviter la formation de moisissures.